Parcours

Après une carrière complète comme technicienne à France Telecom et sans avoir jamais dessiné, une visite à Saint Brieuc Accueil (association de loisirs) section peinture sur bois m’a totalement « aspirée » (décors sur vieux meubles restaurés), ma formatrice, Nicole Lecalvez a décelé un véritable don pour la peinture.
« vous perdez votre temps ici, inscrivez-vous dans un vrai atelier de peinture ! »
Que n‘avait-elle pas dit ?
Je suivis ses conseils.

Passionnée d’abord par le Pastel, tous les catalogues de haute couture des années 30, 40 et 50 eurent ma visite… Et les femmes étaient si belles habillées somptueusement.
Cette technique du Pastel, je la maîtrise rapidement, et commence à exposer.
Mais en mon « fort intérieur » la peinture à l’huile me subjuguait, y arriverais-je un jour ?

Pour parfaire ma technique, j’ai suivi aux Beaux-Arts de Saint-Brieuc pendant 2 ans la technique du dessin et pendant 3 ans celle de la sculpture.

Début peinture à l’huile : des nus pudiques grâce à la technique des glacis successifs, voiles et transparences laissent apparaître les corps et permettent de découvrir les subtiles teintes de la carnation (sfumato).

Des heures par jour et aidée de plusieurs peintres successifs, la toile remplace le papier, mais le portrait m’attire de plus en plus.
J’aime la beauté, la finesse du travail: les drapés des rideaux, des fauteuils d’époque, et surtout des robes.

On me dit « que mes tableaux ne sont pas dans l’air du temps »…
Qu’importe !
une journaliste de Paris Match, devant mes tableaux dit :
« Poursuivez la peinture Académique dans laquelle vous excellez ! » (décembre 1999)
Après tout, les téléfilms retraçant les belles histoires de Guy de Maupassant (19ème siècle) rassemblent des millions de téléspectateurs, pour les histoires, bien sûr, mais aussi pour les décors et costumes.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre navigation